DJI_0071.JPG
IMG_9264.JPG

Quand j’ai franchi les gorges du Congoust, je suis tombée instantanément amoureuse de ce lieu, de ce village, de ces vignes. Depuis ce jour, chaque fois que je mets le pied (ou le tracteur) dans mes parcelles, je suis reconnaissante de pouvoir faire ce métier dans un si bel endroit et c'est ce qui me fait croire que malgré toutes les difficultés auxquelles je peux faire face, je ne me suis pas trompée !

Mon installation s’est faite en 2015, après une reconversion professionnelle, et c’est ainsi que débute mon histoire de première génération de vigneronne !

Le nom de mon exploitation :

"Vinéa Adrian" (les vignes d'Adrian), parce que ça sonnait mieux que  « Vinéa Stéphanie », mais surtout parce que peut être qu’un jour, si ça lui plaît, mon fils Adrian poursuivra l’aventure…

Le domaine se situe dans un magnifique territoire niché dans les Corbières au pied de l’Alaric, à Montlaur dans le Val de Dagne.

1.jpg

Du raisin dans mes vignes mais pas que !

J'ai toujours appliqué au quotidien des principes respectueux de l’environnement. Je me suis enfin décidée à lancer la démarche administrative pour la certification bio, et suis donc en conversion depuis mai 2022.

fin avril 054.JPG
IMG_5158.JPG
IMG_E2683 (1).JPG
IMG_7019 (1).JPG
IMG_7053.JPG
IMG_8952.JPG

 Il y a de l'herbe et des fleurs en toutes saisons, c'est vrai, mais il y a aussi, de nombreux insectes et gibiers qui viennent s’attarder sur mes parcelles.

IMG_5661.JPG
IMG_6519.JPG

Le temps des vendanges

Les vendanges se font à la main afin de préserver une qualité maximale du raisin mais aussi parce que c'est un moment de partage et de transmission.

tracteur ok.jpg
IMG_2903.JPG
IMG_6313.JPG
IMG_6539.JPG
2.jpg
IMG_6299 (1).JPG
IMG_6421.JPG
IMG-64571_edited.jpg

Se retrouver dans la vigne au lever du jour, sentir les odeurs de la terre parfois humide d’un petit matin d’octobre, voir l’immensité du ciel bleu surplomber les vignes et la garrigue…voilà ce qui fait pétiller mes yeux et mon cœur, le moment venu des vendanges. Les caissettes se remplissent petit à petit, au rythme des coups de sécateurs et très vite, le petit déjeuner vigneron vient sublimer l’instant. Il est 9h en général, cela fait une petite heure que l’on vendange, quand vient le temps d’ouvrir une bouteille, de sortir le saucisson, le pâté que fait un ami, du fromage… bref de quoi se réconforter. La convivialité est de mise toute la journée, rythmée par les blagues et les anecdotes échangées entre vendangeurs.